Le motoculteur : Staub Maxter H4S 

Motoculteur doté de 4 vitesses d'avancement et d'une marche arrière, 2 vitesses de prise de force et pouvant être utilisé avec un outil attelé à l'avant ou à l'arrière. 

Moteur Honda de 389 centimètres cubes. Poids 180 kg 

Le rotovateur  

C''est l'outil le plus utile dans cette expérimentation, il permet le travail de sol avant l’implantation de toutes les cultures. Il permet d'affiner la granulométrie et de créer une structure meuble. Ses défauts sont : la faible profondeur de travail qui favorise l'apparition d'une semelle et une structure de sol trop soufflée pour réaliser des semis dans de bonnes conditions. 

La herse rotative 

Au départ de l'année 2020, beaucoup utilisée pour préparer les planches aux semis, la herse rotative a peu à peu été délaissée au profit du rotovateur. Deux raisons: 

  • Le sol de la station contient beaucoup de cailloux qui se coincent entre les dents de la herse. De plus, celle-ci a tendance à les faire remonter à la surface du sol. 

  • La faible ergonomie de travail dû au poids de l'outil et à sa faible maniabilité. 

Le broyeur à fléaux  

Acheté en début d'année 2021 le broyeur à fléaux permet de remplacer la débroussailleuse pour détruire les résidus de culture et les engrais verts. Il permet aussi l'entretien des abords de la parcelle.  

Il est équipé de marteaux en Y qui déchiquettent facilement les plants. 

Cet outil s'utilise en position avant du motoculteur.   

Le cultivateur Canadien 

Le cultivateur canadien a aussi été un investissement pour l'année 2021

Il a pour but de décompacter le sol en début de saison ou avant les cultures ayant un système racinaire très développées. Il remplace l'action de la grelinette jugée trop chronophage et peu ergonomique dans cette expérimentation.